pour le 18 mars

https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/l-immigration-un-debat-brulant-devenu-star-de-la-campagne-presidentielle_2168484.html

1. Résumé des règles de phonétique vues en cours

Les particularités phonétiques de la langue française

 Les voyelles

 2 voyelles ont un son différent en français et en italien: u et e

 la lettre "u" se prononce toujours comme [ý] piémontais. Ex : mur, dur, il jure, pur

 la lettre "e" se prononce de différentes manières:

1.  [ë] (comme en piémontais, ce son n'existe pas en italien) ex: la mesure

 2.  "é" son fermé comme la conjonction "e" en italien (l'accent aigu indique le son) ex: la météo

 3.  "è" son ouvert comme le verbe "è" italien. ex: le père. Ce même son peut encore s'écrire "ê" ex: la tête, la fête ou bien encore "e" sans accent mais avec une consonne derrière, dans la même syllabe, qui accentue donc la lettre comme s'il y avait un accent. ex: belle (bel-le); la perle (per-le); la peste (pes-te)

 4. "e" muet il est à la fin d'un mot et il permet d'entendre la consonne qui précède mais l'accent tonique (normalement sur la dernière syllabe en français) se déplace sur l'avant-dernière. ex: la boulangère (on entend le r de la dernière consonne alors que dans "le boulanger", le "e" final est accentué mais on n'entend pas le son "r".


 Les diphtongues

 Il s'agit de l'association de 2 ou 3 voyelles entre elles qui forment un son nouveau ou différent du son de la voyelle utilisée seule:

 - "ai"; "ei" se prononcent comme "è" ou "ê" (son ouvert comme le verbe italien "è") ex "la maison", "la neige", "la mère", "la tête".

 - "eu" se prononce comme la lettre "e" naturelle [ë] ex "jeune" "le"

 - "oi" se prononce [ua] ex " la loi", "le roi", "moi"

 - "au", "eau" se prononcent comme la lettre "o" ex "sauter", "le bureau"

 - "ou" se prononce comme la lettre "u" en italien ex "rouge"

 - "ui" se prononce comme la lettre "u" naturelle + "i" ex "la pluie"


 Les nasales

 Les nasales ne font pas entendre le son "n" mais sont une combinaison entre voyelle(s) et consonne "n" (ou "m"). On peut les classer en 3 sons différents

 son n°1

"an"; "en" il se prononce en ouvrant la bouche verticalement ex "manquer", "la vente",

 son n° 2

"in"; "un"; "ain"; "ein" il se prononce en ouvrant la bouche horizontalement ex "le matin", "brun", "le pain", "plein"

 son n° 3

"on"; il se prononce en formant un petit cercle avec la bouche ex "le monde"

 * Attention: pour qu'il y ait nasale, il faut que la lettre "n" soit la dernière lettre du mot, ex "la maison" ou la dernière lettre de la syllabe, c'est-à-dire qu'elle soit suivie d'une consonne, ex "un";"vendre". Au contraire, si la lettre "n" est suivie d'une voyelle, elle ne formera pas une nasale mais fera partie de la syllabe suivante, ex "punir" (pu-nir); "une" (u - ne)

Son nasal double :

"ien"; se prononce i-in, ex « bien, rien, je viens »

"oin"; se prononce ou-in, ex « moins, le point, loin »

 

EXERCICES

 

 

·1.  Lire les mots suivants (voyelles)

petit, pur, la pureté, un pot, un jus de fruit, le prix, la caste, la vie, ordre, la vue, le retard, le passage, la rue, l’allure, le but, jeter, le vote, tuer, retirer, puer.

 

 2. Lire les mots suivants (diphtongues)

jeune, vieux, le maître, le mètre, jaune, la loi, un puits, mourir, le roi, la reine, vaine, la veine, pauvre, mauve, la peine, j’aime, l’air, rouge, le bureau, sauter, l’eau, voir, une poire, le jour, la nuit, vrai, pouvoir, devoir, un bout.

 

 3.  Lire les mots suivants (e, è, é, e muet, e accentué par une consonne)

je, le père, la mère, le musée, retirer, la mesure, la vérification, l’élève, l’épée, la jetée, lever, rester, vert, lever, perdre, léser, intérêt, la fête, l’ouvrier, l’ouvrière, l’infirmier, l’infirmière, le boulanger, la boulangère, l’électeur, premier, première, épeler, l’étude, étudier.

 

 4. Lire les mots suivants (nasales)

Vendre, prendre, ranger, la tente, la tante, penser, venger, les vendanges, l’enfant, l’ensemble, un ange, rendre, entendre, gentil.

Un prince, rincer, le pin, le pain, le vin, la main, le frein, étreindre, mince, un, humble, plein, intrinsèque, atteindre, peindre.

Bon, rond, mon, on, jongler, une onde, une montre, la honte, long, le pont, ils vont, un rongeur, tondre, Londres.

Bien, le chien, un lien, je viens, rien, tu tiens ;

le poing, moins, un joint, le foin, rejoindre.

 

 5. Lire les mots suivants : nasale ou non ?

Un moine, moins, un chien, une chienne, il vient, ils viennent, bon, bonne, long, longue, honnête, un ange, un âne, l’an, l’année, un ventre, le vent, l’avenue, il ment, ils mentent, il prend, ils prennent, tendre, l’homme.

 

6. Lire les mots suivants

Voler, ramener, évaluer, permettre, un espace, jouer, un mensonge, la volonté, la constitution, le système, l’herbe, un voilier, un appui, lui, toi, nous, mon, le son, sonner, vouloir, une veste, une horloge, l’heure, la peur, pondre, pendre, peindre, onze, douze, treize, seize, ils vont, ils votent, ils aiment, ils détestent, ils vivent, vivant, vain, vaine, vert, verte, gros, grosse, blanc, blanche, brun, brune, un, une, un ami, une amie, la main, la manie, l’art, artistique, peigner, régner, étendre, éteindre, la mémoire.

 

 7. Ecrire dix mots qui contiennent une nasale

…….


 8. Ecrire dix mots qui contiennent une diphtongue

……

2. les élections présidentielles

Vous organisez  un débat entre 3 candidats de votre choix parmi les 12 candidats  aux élections présidentielles et vous imaginez ce qu'ils pourraient dire et se dire sur l'un des thème suivants:

guerre en Ukraine, conséquences économiques , géopolitiques

laïcité

immigration

réforme des institutions et de la constitution

union européenne

une synthèse de 10-15 lignes par candidat